Roederer

Champagne Roederer : l'impérial

C'est en 1776 que Louis Roederer crée son champagne à Reims. Il conquiert rapidement un marché mondial luxueux. Le tsar Alexandre II commande d'ailleurs une cuvée spéciale de champagne Roederer. Avec sa grande élégance, sa réserve naturellement aristocratique, le champagne Roederer évoque la fête impériale et les fastes luxueux de la fin du XIXe siècle.

Dans une coupe, le champagne Roederer se déplace dans une atmosphère dorée, chargée de peu de matière. S’annoncent d’abord des parfums de jeunesse de citrons et de fleurs blanches fraîchement coupées. Puis, la vanille s’élève du verre. Enfin, avec l’âge, le champagne Roederer libère des effluves complexes de caramel et de chocolat. Sa vraie signature. Le secret de ces parfums riches et complexes ? Il tient à la liqueur de tirage, ce précieux nectar ajouté directement dans les bouteilles de Champagne pendant leur vieillissement. La liqueur des champagnes Roederer provient exclusivement des plus grands vins du vignoble maison, volontairement oubliés en barriques de chêne pendant quatre à dix ans. Dégustés purs et seuls, ces nectars pourraient rivaliser avec les plus grands Bourgognes blancs. Au palais, l’amateur reste fasciné par ce vin de grand danseur au corps nerveux et mince.

Un rêve d’élégance de fête éclatante qui ne finira jamais. Dans le tourbillon rythmé du mouvement et de la danse. La fête impériale ressuscitée. Une valse virevoltante et féérique.

 

Impossible de trouver des produits correspondants à votre sélection.

Sidebar