Vins d'Alsace

En Alsace, une production de vins différents

Les vins d'Alsace se classent en fonction de leurs cépages : gewurztraminer, riesling rhénan, pinot gris, muscat blanc et rose à petits grains, muscat ottonel, pinot blanc vrai, auxerrois blanc, pinot noir, sylvaner blanc, chasselas blanc et rose.

Les vins de l’Appellation d’Origine Contrôlée Alsace, dont le cépage figure habituellement sur l’étiquette, proviennent à 100% de ce cépage. Lorsqu’il n’est pas indiqué, il s’agit d’un assemblage de plusieurs cépages parfois dénommé “Edelzwicker”, quelquefois également "Gentil" ou portant un nom de marque. Des indications géographiques complémentaires peuvent également figurer sur l’étiquette comme les lieux-dits ou les noms de communes...

Les vins d’Alsace (hormis le Crémant) sont toujours vendus dans la bouteille type « vin du Rhin », appelée « flûte d’Alsace », qui leur est réservée par la réglementation. Depuis 1972, les vins d'Alsace sont obligatoirement mis en bouteilles dans leur région de production.

Les vins de l’AOC Alsace sont soumis à une dégustation préalable d’agrément sous le contrôle de l’Institut National des Appellations d’Origines.

L’AOC Alsace représente actuellement 74 % de la production totale dont 92 % de blancs.

2 Products
Par ordre décroissant
Filtre
  1. Kumpf et Meyer   BIO  Alsace Riesling Westerberg 2016
    Kumpf et Meyer BIO Alsace Riesling Westerberg 2016
    19,50 €

    Riesling Westerberg 2016

    Si vous aimez la minéralité, vous allez être servi par ces deux cuvées sublimes. D'abord, un Riesling Westerberg 2016, une parcelle à même la roche mère (du calcaire) qui donne un Riesling minéral, puissant, intense et nerveux. Puis, ce crémant extra-brut issu de Chardonnay et Pinot Auxerrois, élégant, fin et racé.

    Créé au cours des années 90, le Domaine Kumpf & Meyer a changé de mains en 2010 avec l'arrivée aux manettes de Julien Albertus; qui a commencé par convertir les 15 hectares de vignes en Bio, avec pour but ultime de vinifier des cuvées absolument sans intrants.

     

    Riesling Westerberg 2016 19.50 € la bouteille

    Crémant Extra-Brut 2015 16.25 € la bouteille

     

  2. Domaine Zind Humbrecht Zind VDT vin de table 2014
    Domaine Zind Humbrecht Zind VDT vin de table 2014
    21,55 €

    Assemblage d'Auxerrois (30%) et de Chardonnay (70%). Ce dernier est uniquement autorisé pour la production de crémants en Alsace et maintenant définitivement interdit pour la production de vins tranquilles. Ne pouvant bénéficier d'une classification en Vin de Pays inexistante en Alsace, ce vin est vendu sous la classification Vin de Table, qui interdit la mention du millésime ("Z"00 sur l'étiquette), la mention des cépages et toute indication de l'origine sur l'étiquette. Ce vin est le meilleur (et le plus cher) des vins de table d'Alsace signé par une des maisons les plus prestigieuses d'Alsace.
    Dans le passé, les Humbrecht étaient souvent tentés par le fait de vinifier à part les Auxerrois et les Chardonnay du Clos Windsbuhl à Hunawihr. En 2008, c'est chose faite et le Zind provient uniquement du terroir calcaire du Windsbuhl. Cette décision était possible car les Auxerrois possédaient une acidité suffisante. La pureté du calcaire de ce terroir se traduit par un vin particulièrement bien structuré. Ce vin a fermenté pendant plus de 12 mois dans un foudre de chêne ancien pour achever tous les sucres. 
    Début 2010, le Zind 2008 dévoilait des arômes mûrs de Chardonnay, une forte minéralité dans un style très épuré, typique des terroirs calcaires. En bouche, le vin prend un aspect très sec, presque austère, avec des arômes de pierres et de fruits blancs. Certes le Chardonnay peut être identifié au nez (surtout quand on connaît la composition du vin !) par des arômes beurrés, d'amande, mais sans le caractère toasté souvent associé à ce cépage. L'influence d'un élevage long sur lies et lies fines se ressent encore sauf sur la finale, nette et droite.

     

    Zind Humbrecht utilise une échelle (1 à 5) d'indices de sucrosité au palais. Cette note essaye de combiner sucres résiduels, alcool, acidité et structure générale du vin pour mieux en comprendre le style afin d'éviter d'éventuelles erreurs de service. « Zind » 2008 affiche ainsi un indice 1 : vin techniquement sec (4.7 g/l de sucres résiduels). Garde jusqu'en 2020. Vin issu de vignes cultivées selon les principes de la bio-dynamie.  Servir à 8-10°.

     

     

2 Products
Par ordre décroissant

Sidebar